fbpx
You are here:Accueil-Au quotidien, Éducation, Home, Psychologie, Santé-Help ! Mon chat fait ses besoins à l’extérieur de sa litière !

Help ! Mon chat fait ses besoins à l’extérieur de sa litière !

La malpropreté du chat, ou éliminations en dehors du bac à litière, est une raison fréquente de consultation vétérinaire. C’est un comportement inhabituel qu’il faut interpréter pour aider le chat, et ainsi éviter que cela ne se reproduise. De multiples causes sous-jacentes peuvent expliquer ces désagréments, dont des problèmes de santé et des problèmes de comportement. Alors voici plein de conseils pour vous permettre d’y voir plus clair et de ramener votre chat dans son bac !

Pourquoi mon chat fait-il ses besoins en dehors du bac ?

Tout d’abord, il ne faut pas confondre élimination et marquage urinaire. Elimination se dit pour les petits pipis ou cacas de votre chat, après qu’il ait mangé et bu. Marquage urinaire se dit quand le chat prend la position de marquage : sa queue se redresse et frétille, et un jet d’urine jaillit. Toutefois il faut absolument garder en tête que les éliminations sont aussi un marquage apaisant pour le chat.

Il arrive qu’un chat ait bien appris à faire dans sa litière, mais qu’un stress le ramène à ses instincts. Donc à marquer/ éliminer ailleurs. Il faut savoir que le chat ne fait pas cela par dépit, mais pour attirer notre attention sur son mal-être. Il est donc inutile de punir votre animal.

Passons en revue les possibles causes possibles :

  • L’inconfort physique : un chat n’utilisant pas sa litière correctement doit toujours être examiné par un vétérinaire. Lors d’une consultation chez le vétérinaire, le chat sera probablement examiné à travers un examen externe, une échographie ainsi qu’un test d’urine, afin que le vétérinaire puisse découvrir toutes traces de bactéries, calculs ou autres causes. De nombreux problèmes comportementaux sont dus à des causes physiques sous-jacentes.
  • L’inconfort psychologique : un chat qui ne se sent pas à l’aise dans son territoire ou qui n’est pas entièrement satisfait de sa litière peut développer des problèmes comportementaux qui pourraient, éventuellement, se transformer en un problème physique.

Un chat stressé peut commencer à faire ses besoins à l’extérieur de sa litière. En effet, la vessie est un organe de premier plan en cas de stress chez le chat, stress qui peut être occasionné par tout un tas de situations (des gens en visite, un déménagement, un nouvel animal, la venue d’un bébé, etc.), il est donc important d’identifier la causes du stress et y remédier pour que votre chat retrouve son équilibre intérieur. Des diffuseurs de phéromones peuvent aussi être utilisés avant et pendant un évènement stressant pour votre chat.

Comment résoudre ce problème ?

Certaines solutions sont immédiatement applicables puisqu’elles peuvent être utilisées à la fois dans les cas de « l’élimination inappropriée » ou « du marquage ». Les voici :

  • Eviter la punition : Elle est inutile et nuisible. Votre chat ne comprendra pas la raison pour laquelle vous le punissez et cela pourrait le rendre anxieux, ce qui ne fera que renforcer le problème !
  • Les répulsifs ne sont pas non plus une bonne idée. Tout simplement parce que vous ne ferez que déplacer le problème. Le chat ira ailleurs (et pas plus dans son bac pour autant). Et, lorsque l’odeur désagréable se sera un peu estompée, il y retournera pour y mettre son odeur rassurante…
  • Lui laisser ses repères odorants : essayez le moins possible de nettoyer les meubles avec des produits chimiques les 20 premiers centimètres du sol pour ne pas éliminer les phéromones déposés par votre chat. Laissez-lui la possibilité de marquer avec ses griffures en lui proposant un griffoir. Si les marquages disparaissent, il sera tenté de marquer avec de l’urine ou des selles.
  • Choisir des produits de nettoyage adaptés : évitez l’usage de l’eau de javel et de l’ammoniaque pour nettoyer car, pour le chat, ils ont une odeur similaire à l’urine. Et il aura tendance à répéter ce comportement pour couvrir cette odeur ! Il vaut mieux utiliser des produits appelés “enzymes » qui sont capables de détruire l’odeur (vous pouvez en trouver dans les magasins spécialisés où vous achetez les détergents), ou préférer un nettoyage à l’eau bouillante ou vapeur.
  • Changer le type de litière ou la caisse : Le chat n’aime peut être pas la litière ou la caisse que vous utilisez. Nous avons tendance à choisir des litières qui ont un parfum ou qui demandent peu d’entretien (d’après les fabricants). Souvent ces choix ne sont pas en accord avec les besoins du chat qui n’utilise pas la caisse pour montrer son malaise.

Certains chats ayant des problèmes de comportement plus importants peuvent nécessiter de consulter un expert en comportement qui, une fois la situation analysée, vous prodiguera les meilleurs conseils, ou d’être médicamentés afin de leur assurer une meilleure qualité de vie. Le mot d’ordre à retenir est donc de ne pas hésiter à vous faire aider lorsque vous faites face à de tels problèmes d’éliminations inappropriées.

Voici quelques astuces à retenir afin d’offrir le meilleur pour son chat :

  1. Il existe une règle d’or en ce qui concerne la quantité de bac à litière que l’on devrait posséder. Vous devriez avoir autant de bac à litière que de chats, plus un bac supplémentaire. Beaucoup de chats aiment utiliser un bac pour leurs urines et un pour leur selles donc oui, même avec un seul chat, vous devriez avoir deux litières. Si vous avez deux chats, on en installera donc trois et ainsi de suite.
  2. Il est recommandé de nettoyer les litières au minimum une fois par jour, et de les remplacer complètement au moins une fois par semaine. On gardera l’équivalent d’une poignée de l’ancienne litière propre pour la mélanger avec la nouvelle afin que le chat y retrouve son odeur. Pour nettoyer le bac, on utilisera de l’eau chaude et du bicarbonate de soude. (qu’on peut également mélanger à la litière d’ailleurs)
  3. Il est préférable d’utiliser des bacs à litière sans couvercle. La plupart des litières fermées vendues sont trop petites, l’espace restreint ainsi que la sortie unique créent alors un environnement stressant pour les chats. Il est important que les bords ne soient pas trop élevés, en particulier pour les chats plus âgés.
  4. La longueur du bac à litière recommandé doit faire au minimum 1.5 fois la longueur de votre chat et sa largeur doit correspondre à la longueur de votre chat. Il doit être assez profond pour contenir 10 cm de litière.
  5. Il est recommandé de disposer les bacs à litière dans un endroit où le chat peut voir sans être vu (de trop) et où il pourra fuir aisément en cas d’inconfort.. Les bacs devront être dans des pièces/étages séparées et loin des espaces d’alimentation et de repos.
  6. Placez la litière loin des bols alimentaires et abreuvoirs du chat. Appréciez-vous de manger vos repas à côté des toilettes ? Probablement pas. L’idéal serait que le chat puisse avoir différentes chambres pour différentes choses. Si cela n’est pas possible, veillez en tout cas à ne pas placer les bols d’eau et de nourriture à proximité de la litière.
  7. Gardez la litière au même endroit. Le chat s’habitue vite à l’emplacement de son bac et y court rapidement lorsque le besoin presse. Il s’attend à ce que la litière soit toujours au même endroit. Si elle ne l’est plus, il est possible que le chat fasse quand même ses besoins à cet endroit, parterre.
  8. Il est préférable de garder le même type de litière tout au long de la vie de votre chat et d’éviter les litières parfumées.

Il suffit parfois de peu de choses pour détourner minet de son bac ; le principe est de trouver la ou les raisons qui empêchent votre chat de percevoir sa litière comme le plus confortable et le meilleur endroit au monde pour faire ses besoins !

Offrez-lui les conditions idéales, restreignez pendant quelques semaines l’accès aux endroits où il a pris la mauvaise habitude d’aller, et vous devriez réussir à le ramener dans la bonne voie.

Et rappelez-vous que la plupart des problèmes peuvent être résolus par des changements dans le domicile ou en consultant un vétérinaire. Le plus important est d’avoir de la patience !

Par |2022-03-16T12:03:17+01:00mars 16th, 2022|Catégories : Au quotidien, Éducation, Home, Psychologie, Santé|0 commentaire

Share This Story, Choose Your Platform!

À propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

Aller en haut