La litière est un élément essentiel pour le bien-être de nos amis félins. Pas question pour eux de faire leurs besoins n’importe où ni dans n’importe quelles conditions. Que vous soyez un nouveau propriétaire de chat ou que vous cherchiez à approfondir vos connaissances, voici une liste de 11 choses indispensables à savoir sur le bac à litière de votre chat, sous peine de le voir se soulager dans les plantes vertes ou sur le tapis.

1. Fournir à votre félin un type de bac approprié

Pour le confort du chat, il existe deux grands types de bac à litière pour chat : le bac à litière et la maison de toilette. Le bac à litière est la référence la plus simple : il s’agit d’une caisse en plastique avec de hauts rebords. Il est simple d’y entrer et le chat n’est pas restreint dans ses mouvements lors de l’utilisation. Sa longueur doit correspondre à 1,5 fois celle de votre chat, sans prendre en compte la queue. Totalement ouvert, il s’agit d’un produit non-esthétique pour le propriétaire, mais souvent plébiscité par les félins.
D’autres chats préfèreront utiliser une version couverte, appelée maison de toilette. Il s’agit d’un produit plus esthétique et offrant une certaine intimité. Ces dernières peuvent cependant causer des problèmes, car elles sont plus restrictives et peuvent être plus odorantes. La maison de toilette doit être suffisamment grande pour que votre chat puisse tourner sur lui-même une fois à l’intérieur afin de trouver la position appropriée. Elle doit également rester particulièrement propre afin d’éviter de devenir trop odorante. Si elle comporte une trappe, enlevez-la pour en faciliter l’accès et donner envie à votre chat de l’utiliser.
En se basant du point de vue du propriétaire, il est vrai que la maison de toilette semble être le meilleur choix : elle est jolie, cache excréments et urine et évite que les mauvaises odeurs ne se répandent trop. Mais le roi, c’est le chat, et si son bac ne lui plaît pas, il ira faire ses besoins ailleurs !

2. Les chats doivent disposer de suffisamment de bacs à litière

Si plusieurs chats vivent sous votre toit, il est nécessaire de leur fournir suffisamment de bacs à litière pour éviter toute compétition entre eux. La règle communément admise est un bac par chat, plus un bac supplémentaire. Placez-les à distance les uns des autres pour que chaque félin ait son propre espace.

Installer un bac à litière supplémentaire est également une bonne chose lorsque vous n’avez qu’un seul chat. En effet, les chats préfèrent utiliser des espaces différents pour uriner et déféquer. Cela vous permet également de disposer d’un bac de secours, si l’un ou l’autre ne peut être utilisé temporairement. Si vous possédez plusieurs bacs, ceux-ci doivent être disposés à des endroits différents pour que votre chat comprenne qu’il s’agit de bacs distincts et non d’un seul grand bac.

3. L’emplacement du bac à litière compte

L’emplacement du bac à litière est souvent une des raisons pour lesquelles les chats arrêtent de l’utiliser. S’il est installé à proximité d’un lieu de passage, d’une porte ou d’une chatière, ou au contraire, reléguée au garage ou dans un petit coin reculé et oublié de votre habitation, il se peut que votre chat ne s’y sente pas à l’aise. Il en va de même s’il se trouve près des ressources en eau ou en nourriture, ou à proximité de sources de bruit. Votre chat divise son habitat ou territoire en 4 espaces bien distincts, alimentation, jeu, couchage et litière (évitez tout bouleversement dans cet ordre établi et préservez leur tranquillité au risque de provoquer des troubles du comportement chez votre animal), il vaut donc mieux placer le bac à un emplacement à la fois calme et facile d’accès à l’écart des 3 autres espaces pour en encourager l’utilisation. Une fois l’emplacement idéal trouvé, ne le changez pas !

Certains propriétaires préfèrent installer le bac à litière de leur animal en extérieur, à bonne distance de la maison. Cependant, faire ses besoins dehors peut s’avérer compliqué pour votre petit félin, notamment lors d’intempéries ou en présence d’autres chats. Dans ces conditions, il se peut que votre félin décide de faire ses besoins à un endroit qu’il juge plus sûr et plus pratique et en l’absence de bac à litière, il choisira peut-être un tapis ou les abords d’un meuble.

4. La litière ne doit pas être nettoyée trop souvent

Le chat aime retrouver son odeur qui est rassurante pour lui. Vous l’avez sans doute remarqué : lorsque vous nettoyez son bac à litière, il se précipite dedans afin d’y faire ses besoins. Son odeur ayant été retirée lors du nettoyage, il cherche au plus vite à la déposer de nouveau. Ainsi, il convient de ne pas être maniaque et vouloir à tout prix retirer excrément et urine dès que le félin a fait ses besoins. Les crottes doivent être retirées tous les jours tandis que la litière chat souillée par l’urine peut être enlevée tous les deux à trois jours seulement, la fréquence de nettoyage dépendant de la fréquence à laquelle votre chat urine. Enfin, cela dépend également du type de litière utilisée.
Les litières non agglomérantes absorbent l’urine, mais celle-ci reste contenue dans le substrat jusqu’à ce qu’il soit changé (une fois par semaine). Cela peut décourager certains chats, particulièrement s’ils aiment gratter leur litière.
Utiliser une litière agglomérante permet de nettoyer efficacement le bac de façon ciblée. Ce nettoyage doit être fait quotidiennement pour garantir la propreté de la litière. Le bac peut être lavé une fois par mois ou plus souvent si nécessaire.

5. La litière parfumée peut perturber le chat

L’utilisation d’une litière parfumée est agréable pour la famille, car elle tend à masquer les mauvaises odeurs, mais l’est beaucoup moins pour le chat ! Comme évoqué précédemment, le chat aime avoir son odeur dans son bac à litière. Cependant, le parfum de la litière peut prendre le dessus sur l’odeur du félin et alors en perturber certains qui ne retrouvent pas leur odeur ou en sentent une différente à un endroit qui leur est pourtant réservé. De plus, ce sont souvent des parfums de synthèse qui risquent de déstabiliser profondément les sens de votre félin. Ses repères sont bousculés et il risque de vous le faire savoir en adoptant un comportement inhabituel (besoins en dehors de la litière, par exemple).
De même, avoir recours à des produits désodorisants ou à d’autres produits permettant de masquer les odeurs risque de causer des problèmes. Il est alors probable que votre chat décide de se tenir à distance de la zone où ils ont été appliqués.

6. Pas de produits ménagers pour nettoyer le bac

Il est encore une fois question de parfum ! Sachez que certains produits ménagers ont une odeur forte qui peut facilement incommoder votre félin car masquent la sienne.
Aussi, certains produits sont toxiques pour le chat et sont donc à proscrire pour le nettoyage de son environnement direct.
Privilégiez les produits naturels type bicarbonate, vinaigre blanc ou encore savon noir.

7. La litière végétale peut se jeter dans les toilettes

Les litières végétales sont connues pour être fabriquées dans une matière première naturelle et biodégradable. Elles peuvent donc sans soucis être éliminées dans les toilettes ou être compostées. Une caractéristique particulièrement agréable pour les personnes vivant en appartement ou n’aimant pas conserver la litière souillée dans leur intérieur avec les odeurs qui vont avec !

8. Il arrive que certains chats mangent leur litière

Si votre chat est encore jeune, pas d’inquiétude. Il convient de l’éduquer afin de lui apprendre à ne pas avoir cette attitude et lui faire comprendre que la litière n’est pas comestible.
Par contre, dans le cas d’un chat adulte qui adopte brutalement ce comportement, il faut le prendre au sérieux. Très souvent, cela s’observe avec les litières minérales : un chat qui en ingère le fait car il présente une carence en minéraux ou est anémique, ces litières contenant du fer. Cela s’observe également chez les chats atteint de pica ou du sida. Essayez de changer de litière et observez son attitude. Mais si le comportement persiste, consultez impérativement votre vétérinaire.

9. Le papier journal ne doit pas être utilisé comme litière régulière

Beaucoup de propriétaires l’utilisent en fond de litière ou en litière principale, mais le papier journal n’est pas conseillé pour plusieurs raisons : au niveau des performances il n’est absolument pas comparable à une litière pour chat classique, il n’est pas absorbant et ne retient pas les odeurs. Aussi, il nécessite un entretien quotidien obligatoire. Enfin, l’urine du chat ne fait pas du tout bon ménage avec les encres et les produits chimiques présents dans le papier journal. Le mélange étant notamment toxique.

10. Essayez différentes textures

Lorsque vous cherchez la litière idéale pour votre chat, il est essentiel de considérer différentes textures. Certains chats aiment une litière qui est fine et douce, tandis que d’autres préfèrent une texture plus grossière. Il peut être utile de tester quelques types différents pour déterminer celui que votre chat préfère. Vous pouvez également demander des recommandations à des amis ou rechercher en ligne pour trouver des options populaires. Quel que soit le type de litière que vous choisissez, assurez-vous qu’elle est bien absorbante et facile à nettoyer pour assurer la santé et le confort de votre chat. Une fois que vous avez trouvé une référence de litière qui le satisfait pleinement, essayez de ne pas la changer, le chat est un animal routinier qui aime avoir des habitudes.

11. Il existe des litières avec un indicateur de santé

Certaines litières de silice ou litières cristal possèdent une fonction “indicateur de santé”.
Son intérêt ? Au contact de l’urine du chat, les cristaux de silice prennent une couleur particulière si une anomalie urinaire est détectée, par exemple du sang dans les urines, un pH non conforme…
Ce produit est particulièrement intéressant pour les mâles castrés, les chats seniors ou encore les félins adultes sujets aux problèmes urinaires.